Random header image... Refresh for more!

Que peut on faire contre l’ insouciance de la jeunesse ?

 

C’est la question que l’on peut se poser au plus fort de l’été quand on voit les jeunes de Rauba Capeu plonger des rochers.

Et l’arrêté préfectoral interdisant les plongeons jusqu’au 31 octobre, en dehors qu’il fixe un cadre légal pour permettre une verbalisation à 11 euros pour les contrevenants ne peut y changer grand chose.

Il n’ y a malheureusement que la confrontation à l’accident qui peut faire œuvre de pédagogie. Il s’est produit le 6 juillet, jour où un jeune, manquant son impulsion, a atterri dans les rochers, se blessant sérieusement.

Ce n’est pas « la peur du gendarme » qui les freine provisoirement , mais la peur tout simplement.

Pendant des années il s’est passé la même chose au plongeoir, à côté de la plage des Bains Militaires.

Avant de redevenir un restaurant, ce plongeoir désaffecté était devenu un tremplin de sensations fortes pour les jeunes. Et les différents obstacles placés pour les empêcher de monter rendait finalement l’escalade au plongeoir plus périlleuse que le plongeon lui-même (photo)