Random header image... Refresh for more!

Déjeuner au Fourneau Économique auprès des personnes précarisées

 

Il y a des SDF mais pas que… Aussi des gens du quartier qui ne roulent pas sur l’or et qui viennent déjeuner au Fourneau pour un euro et en même temps lutter contre l’isolement qu’entraîne souvent la précarité économique

Ce fut l’occasion pour moi, comme chaque année, de saluer tous les joueurs de cartes et puis de déjeuner au milieu d’eux au sous sol, une salade, des pâtes à la bolognaise et deux tranches d’ananas.

Puis de mieux évaluer la situation en entretien avec sœur Anne-Marie. La fréquentation est un peu moins forte que l’an passé ce qui nous a tous deux réjouis mais cela demande une analyse plus fine quand les mauvais jours arriveront car là, l’été indien est exceptionnel.