Masque obligatoire : le périmètre est cohérent dans l’ensemble.

Promenade des Anglais jusqu’à Gambetta, quai des États Unis, Vieux Nice, Port, Garibaldi, coulée verte, Massena, Avenue Jean Médecin, avenue Thiers, Gare SNCF.

La seule amélioration possible serait de sortir du périmètre le quartier des musiciens, il n y a pas de problème de distanciation sociale dans la rue Verdi ou dans le boulevard Victor Hugo par exemple.

Par contre la zone de la halle de la gare du Sud et du marché de la Libération mériteraient cette mesure préventive supplémentaire

Le tarif de l’amende, 35 euros, sera t-il suffisamment dissuasif alors qu’à Lille, il a été fixé à 135 euros. Seule l’expérience va le démontrer.

Après les caméras de video-surveillance, les hauts parleurs.

Depuis quelques jours des hauts parleurs interpellent les passants et touristes sur le quai des États Unis entre 21h et 2h du matin pour leur rappeler que la plage est interdite après 22 heures, qu’il ne faut pas jeter sur la plage ordures et bouteilles.

Mieux le système étant relié au centre de supervision urbain, le haut parleur peut dire « on vous voit, on envoie une patrouille de policiers municipaux ».

Nous serons attentifs aux résultats de cette expérimentation mais je regrette une fois de plus l’absence d’humain dans cette stratégie.

Renforcer en urgence la réglementation concernant le port d’armes blanches

La sécurité n’est pas forcément un des thèmes où la gauche s’exprime traditionnellement. Il y a les questions de fond sur lesquelles nous nous opposons notamment au Rassemblement National et à la droite. Mais il a aussi des réponses de court terme urgentes à assurer…

Tel est le cas des armes blanches (couteaux, poignards). Si les Ak47 demeurent le domaine du grand banditisme et des règlements de comptes, l’usage de l’ arme blanche tend à se généraliser pour des motifs parfois futiles.

Il y a depuis le début de l’année 2020, 120 agressions à l’arme blanche par jour en moyenne en France. C’est une hausse sans précédent.

Se procurer une arme blanche est beaucoup facile, la réglementation est plus souple, c’est moins cher, et dans des mains expertes, cela peut se révéler très efficace.

Un jeune cap verdien de 28 ans, à l’Ariane, l’a appris à ses dépends en y laissant la vie. Mais la même nuit, deux rixes alcoolisées , une au Vieux Nice et une rue de Belgique, se sont terminées au couteau. C’est contre cette banalisation qu’il faut absolument lutter.

Le nombre de personnes se déplaçant en ville, à pieds ou en voiture, avec un couteau,
ne cesse de croître. Et on a le sentiment que certains sont prêts à s’en servir pour une remarque, une réflexion de trop.

C’est cette violence aveugle et gratuite qui doit être combattue.

Il faut commencer par renforcer l’arsenal législatif concernant la réglementation en matière de port d’arme blanche.

La balle est dans le camp des députés.

Nouvelle fusillade aux Moulins

Une nouvelle fusillade s’est produite ce matin aux Moulins à 9 heures devant le Casino à une heure où le quartier est très fréquenté.

Bien entendu cela nourrit le fond de commerce de Phillippe Vardon et du Rassemblement National, pris d’une agitation médiatique.

Le maire de Nice a obtenu un renfort de 60 policiers du ministre de l’intérieur ce dont s’est félicité le 1er adjoint Anthony Borré qui dans un tweet a demandé à ce que ces renfort soient pérennisés afin,conclut il, de faire un travail de fond.

De quel travail de fond s’agit-il ? Moi le travail de fond je le conçois plutôt avec des éducateurs qu’avec des policiers. Les renforts de police, on s’en sert pour ramener l’ordre et le calme avec quelques interpellations pas pour faire du travail de fond.

C’est à ce genre de propos qu’on voit bien qu’il y a encore une droite et une gauche dans ce pays et dans cette ville.