Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Libertés

La reconnaissance faciale à nouveau en débat

 

C’est la transmission d’un rapport de la ville de Nice à la CNIL qui vient relancer ce débat. En effet, ce rapport rend compte des résultats obtenus lors de l’expérimentation d’un logiciel de reconnaissance faciale pendant le Carnaval de Nice sur la base de 5 000 volontaires.

Sans surprise les résultats au plan technique et de la fiabilité sont bons. On sait que ces logiciels sont au point.

Le débat ne se situe pas à ce niveau mais sur la doctrine des usages que l’on peut en faire. J’ai toujours été opposé à l’introduction de cette technologie en France et ce que je vois à Hong Kong actuellement n’est pas de nature à me faire changer d’avis.

Cette société où l’on peut reconnaître un individu à son insu dans tout ses déplacements n’est pas la mienne. Et ce ne sont pas les dernières exigences de la CNIL qui y changeront quoique ce soit. Même si j’attends de connaître les précisions qui seront fournies par la ville de Nice.

C’est à San Francisco qu’il faut s’intéresser et pas à Pékin. Depuis le 14 juillet, l’usage de la reconnaissance faciale est restreint. C’est une décision courageuse dont il faut s’inspirer pour continuer à vivre librement sans être contrôlé en permanence.

Tout en continuant à faire confiance à la CNIL et en rappelant que de nombreux pays ne disposent pas d’une telle autorité capable de réguler et de veiller sur nos libertés.

août 30, 2019   Commentaires fermés sur La reconnaissance faciale à nouveau en débat

Mort de Steve : l’exigence de vérité

 

Absent de Nice hier soir je n’ai pu être présent au rassemblement organisé à la mémoire de Steve.

Je n’en suis pas moins solidaire.

Toute la lumière doit être faite sur la mort de Steve Maia Caniço, survenue dans des circonstances non encore élucidées.

C’est une exigence pour sa famille d’abord mais c’est aussi une exigence pour la République.

L’affaire Geneviève Legay a déjà entamé la crédibilité de la justice, la mort de Steve s’inscrit dans le même processus. D’ailleurs les juges d’instruction chargés de l’enquête ont demandé à en être dessaisis car disent ils, cette affaire doit être instruite à distance.

L’enjeu est majeur. Toute la procédure doit se dérouler de manière incontestable car la multiplication des rassemblements un peu partout en France démontre, au delà du drame en lui même, une exaspération grandissante vis à vis de la police qui n’est absolument pas bonne pour notre république.

août 4, 2019   Commentaires fermés sur Mort de Steve : l’exigence de vérité

Geneviève Legay et le Café de Turin, l’arme du boycott ?

 

Les réseaux sociaux et des associations appellent les clients à « adapter leur consommation » depuis que le patron du Café de Turin a refusé une chaise à Geneviève Legay lors de la reconstitution de la charge policière.

La Ligue des droits de l’Homme et Les Amis de la liberté appellent non pas au boycott du Café de Turin, mais « l’ensemble des citoyen.ne.s niçois.e.s et touristes à adapter leur consommation en connaissance de cause » dans cet établissement.

Aucune explication fournie par le patron du Café de Turin ne peut justifier ce refus de prêter une chaise pour quelqu’un qui se sent mal. Il l’a fait. Qu’il l’assume.

Cet appel à une consommation adaptée ne mettra pas en péril la trésorerie de cette vieille institution niçoise. Mais c »est en terme d’image que le préjudice est important, cela peut pendant des mois, voire plus, s’avérer être un véritable sparadrap. Et là les réseaux sociaux ont un rôle clef.

Je n’ai jamais oublié un appel au boycott lancé contre le Mac Donald du Carrefour TNL qui avait licencié un employé parce qu’il avait mangé un burger. J’y vais moins souvent.

Je n’ai pas oublié non plus le rôle qu’a joué le Comptoir Électrique dans la fermeture de la fontaine de la place du Pin. C’était un établissement où je m attablais régulièrement pour prendre un verre. Je n’y vais plus.

C’est ce petit geste citoyen qu’il faut accomplir.
Ne postez pas d’insultes, de menaces ou autres stupidités qui transformeront vis à vis de l’opinion publique le patron du Café de Turin en victime, statut qu’il ne mérite évidemment pas.

août 2, 2019   Commentaires fermés sur Geneviève Legay et le Café de Turin, l’arme du boycott ?

Silence, on marie à Nice !

 

Il existait depuis 2014 une charte des mariages qui a plutôt bien fonctionné.

Aussi c’est avec surprise que nous avons étudié la délibération 0.8 sur laquelle Paul Cuturello est intervenu et qui nous proposait de voter un règlement règlement intérieur pour « donner plus de solennité » à l’événement.

En fait, sous couvert de « solennité » il s’agit « d’encadrer plus » une cérémonie qui l’est déjà suffisamment.

Les nouvelles contraintes sont nombreuses et clairement un signal aux électeurs du RN. Je sens qu’on va se régaler dans les mois qui viennent.

Il y avait un périmètre autour de la mairie où il fallait perturber le moins possible la circulation et les riverains. Ce périmètre est étendu à l’ensemble de la ville.

La responsabilité du couple de mariés est accentuée en cas de débordements et les cas où le mariage peut être reporté sont désormais plus nombreux.

Le drapeaux sont interdits. Si demain un supporter du Gym se marie, on ne pourra pas voir de drapeau de l ‘OGCNice.

Les tenues burlesques sont interdites. Mais qu est ce qu’ une tenue burlesque ? On ne veut pas de comoriens en tenues traditionnelles ? Il faut le dire. Interdira t’on le mariage d’un nageur de l ‘ONN dont le dress code est une paire de palmes ?

Le riz est également interdit. Bref !

Les téléphones portables devront être fermés pendant la cérémonie. Mais nous sommes en 2019. Les invités se servent de leurs portables comme d’ un appareil photo.

C’est démagogique et inapplicable.

C’est la raison pour laquelle nous avons voté contre ce règlement intérieur.

NB : je conseille aux futurs mariés qui devront signer ce règlement de le joindre au faire-part envoyé à leurs invités. Ça aura de l’allure !

juin 21, 2019   Commentaires fermés sur Silence, on marie à Nice !

journée mondiale des réfugiés.

 

Nice au cœur est signataire de l’appel à la marche citoyenne qui s’inscrit dans le cadre de la journée mondiale des réfugiés.
Nous vous attendons nombreux à nos côtés dimanche 23 juin à 16h00  au départ de Rauba Capeu.
https://www.facebook.com/events/2403900306551389/?ti=cl

juin 6, 2019   Commentaires fermés sur journée mondiale des réfugiés.