Confusion totale concernant les émissions de soufre au port de Nice

 

J’ai interpellé Christian Estrosi, président de la Métropole, à propos de la confusion qui règne, au niveau du port de Nice, sur les émissions de soufre, et dont il est directement à l’origine.

En effet, la compagnie de navigation maritime, Corsica Ferries – Sardinia Ferries, vient d’annoncer que toute sa flotte a anticipé, dès la mi-novembre, la nouvelle réglementation de la limitation à 0,5 % de teneur en soufre applicable au 1er janvier 2020.

Or, le président de la Métropole a déclaré dans le Nice-Matin du 3 décembre 2019, en relation avec l’article sur l’extension de l’aéroport, qu’à partir du 1er janvier, il fixerait pour le port de Nice, une limite de 0,1 % de teneur en soufre, tout le temps, rajoutant que ceux qui ne s’y conformeraient pas ne seraient pas accueillis.

Une clarification s’avère donc nécessaire car à l’heure actuelle personne n’est en mesure de dire ce qui s’appliquera au 1er janvier 2020. Une teneur en soufre limitée à 0,5 % comme le prévoit la nouvelle réglementation ou, une teneur en soufre limitée à 0,1 % comme Christian Estrosi en a fait lui-même, très officiellement l’annonce ?

Patrick Allemand
Conseiller municipal de Nice
Conseiller métropolitain de Nice Côte d’Azur

Extension du T2 de l aéroport Nice Côte d’Azur : la commissaire enquêtrice donne un avis favorable avec… Neuf réserves

 

Neuf réserves c’est beaucoup et cela démontre l’embarras dans lequel s’est trouvé la commissaire enquêtrice qui a rendu l’avis de l enquête publique.

La balle est maintenant dans les mains du préfet des Alpes-Maritimes qui doit signer la déclaration d’utilité publique et qui n’est pas tenu de suivre cet avis qui n’est que consultatif.

Néanmoins on le voit mal ne pas suivre cet avis favorable d’autant que le projet a reçu depuis quelques semaines un soutien appuyé de la part du gouvernement.

Je comprend ce matin la déception de ceux qui se sont mobilisés pour aller répondre à cette enquête publique et qui ont à 75% émis un avis défavorable. Mais une enquête publique n’est pas une élection. Il ne suffit pas d’avoir la majorité pour gagner.

Une fois l’avis du préfet rendu, demeure la possibilités de recours au judiciaire. Bref tout n’est peut être pas encore perdu pour ceux, dont je fais partie, qui estiment que cette extension n’est pas raisonnable.

Arrivée de la ligne 2 du tram au port de Nice.

 

Ce matin c’était l’ inauguration.
Des milliers de niçois étaient là et j’étais à leurs côtés parce que c’est la démocratie. J’avais boycotté l’inauguration du souterrain parce que je m’y étais opposé.
Aujourd’hui, c’était différent. C’était la totalité de la ligne 2 qui rendra beaucoup de services à de nombreux niçois ce n’était pas le jour de rappeler :
Que c’est un chantier qui a coûté plus d’un milliard d’euros avec de nombreux dépassements et autant d’avenants très loin des 450 millions d’euros promis initialement.
Que ce chantier n’améliore pas le confort de déplacements des Niçois et qu’il a fallu remettre en circulation de nombreux bus et des lignes pour permettre un maillage de la ville que ne permet pas le tram.
Que la cause indirecte de la mise en service du tram cause biens des désagréments avec ce verdissement irréfléchi qui gêne commerçants, services de secours, livreurs et déménageurs.
Que le gain en qualité de l’air n’est pas ce qui était escompté
Que le déport essentiel vers la ligne 2 concerné les usagers du bus et bien moins les automobilistes.
Que le temps aéroport port de Nice ne sera jamais celui de 26 mns annoncés par le maire, mais de 33 mns.
Autant de questions qui restent en suspens mais qu’aujourd’hui il fallait oublier, le temps de cette inauguration.

1000 Niçois signent en 8 jours l’appel à l’unité de la Gauche à Nice

 

Plus de 1 000 personnes ont signé la pétition lancée par Nice au Cœur appelant à l’unité de la Gauche à Nice. Ceux là n’en ont cure que j ‘ai appelé à votre Macron ou pas, que Xavier Garcia ait soutenu Manuel Valls, que nous soyons des sociaux-démocrates. Eux ils vivent à Nice et ce qu’ils veulent c’est qu’on les débarrasse de Christian Estrosi.

Ces signatures, nous les avons recueillies en tout juste huit jours, ce qui démontre à la fois, le décalage croissant entre les aspirations des électeurs et les stratégies politiques, et le fait que le peuple de Gauche dans cette ville est désireux de cette union.

Durandy : le retour des philatélistes.

 

C’est un peu le symbole de la renaissance du square. Les philatélistes exilés au jardin Wilson depuis le commencement des travaux vont revenir au square Durandy.

Je suis heureux pour les riverains et les commerçants embourbés depuis des années dans d’interminables travaux. Car la station Durandy a certainement été l’une des zones du chantier du souterrain parmi les plus complexes.

Certains ont du être soutenus par la commission d’indemnisation dans laquelle je siège. Cela n’a hélas pas suffi pour tous.

Dimanche, Durandy et les philatélistes renoueront avec leur longue histoire dans cette ambiance feutrée si particulière qui donne à ce lieu son identité