Random header image... Refresh for more!

Le vent de la Liberté souffle à nouveau sur Mossoul !

Mossoul

La reconquête de Mossoul, dont l’Etat islamique (EI) avait fait son principal bastion en Irak, est la victoire la plus importante de l’armée irakienne face à l’EI. L’offensive, lancée en octobre 2016 contre les djihadistes du groupe État islamique, a été menée par les forces armées irakiennes soutenues par la coalition menée par les États-Unis, à laquelle la France participait.

Cette victoire militaire, déterminante, ne doit cependant pas faire oublier une crise humanitaire majeure, marquée par l’exode de centaines de milliers de civils selon l’ONU. Mossoul avait une dimension très symbolique pour l’EI : son chef Abou Bakr al-Baghdadi y avait fait en juillet 2014 son unique apparition publique après avoir proclamé le « califat », au nom duquel tant d’atrocités ont été commises.

Désormais, il reste Racca où doit se trouver Al Baghdadi s’il n’est pas déja mort comme le revendiquent les russes.

Nous devons rendre hommage à nos soldats qui ont contribué, aux côtés d’autres, au sein de la coalition, à ce que le vent de la liberté souffle à nouveau sur Mossoul.

Emmanuel Macron a d’ailleurs déclaré que « les pensées de la France vont aujourd’hui vers tous ceux qui, en Irak, ont fait le sacrifice de leur vie pour défendre la liberté face à l’horreur terroriste : membres des forces de sécurité irakiennes, peshmergas, volontaires. Elles vont aussi vers les populations civiles qui ont eu à endurer le joug de Daesh et la violence des combats ».

Mais, a souligné le chef de l’État, « la campagne de la Coalition internationale n’est pas achevée et la lutte contre Daesh doit être poursuivie avec détermination. La libération de tout le territoire irakien est en cours, tout comme l’anéantissement des bastions de Daesh en Syrie, en particulier à Raqqa et dans la vallée de l’Euphrate ».