Un plan global pour conduire Nice et la métropole vers le « Zéro Déchet »

 

« En ville, les poubelles dégueulent, le rythme d’enlèvement des sacs poubelles municipaux n’est pas suffisant, les rats prospèrent, les opérations de dératisation se multiplient. Désormais, il faut traiter le mal à la racine » – Nice au Cœur

Afin de diminuer le volume des déchets, Nice et la métropole doivent entrer dans une stratégie de modification des comportements des Niçois vis-à-vis des déchets et cela, tant au niveau des particuliers que des écoles, des entreprises et des touristes.

Bien valorisé, valoriser le « Zéro Déchet » peut même devenir un nouveau facteur d’attractivité de notre ville qui est la seule grande ville de province à voir actuellement sa population diminuer.

Nous avons annoncé 31 propositions par transformer le slogan « zero déchet » en réalité, allant des plages sans mégots à la mise en place de composteurs publics en passant par la création de ressourceries, la consigne des bouteilles en plastique, la lutte contre le sur emballage etc. Ou comment produire moins de déchets et comment mieux traiter les déchets.
Ça vous intéresse. Alors rejoignez #niceaucoeur !

Et c’est parti !

 

Un plan global de rénovation énergétique des écoles.

Ce sera une des mesures phare du projet de #niceaucoeur. Elle a été présentée hier en conférence de presse qui portait plus généralement sur le premier pilier de notre projet, Nice Durable sur lequel nous reviendrons ultérieurement.

#Municipales2020 Désormais on s’exprime sur le fond.

Un plan global de rénovation énergétique des écoles.

La rénovation énergétique comprend à la fois l’isolation des bâtiments et la production d’électricité, les toits des écoles, comme les toits des autres bâtiments publics, ayant vocation à accueillir des installations de panneaux photovoltaïques pour produire de l’énergie solaire.

Ce sera le véritable chantier de ce début de siècle.Le Maire sortant se plaît à dire que le chantier de la ligne 2 du tramway a été le
plus grand chantier de l’histoire de Nice. C’est surtout une vision techniciste, qui
définit la grandeur d’un chantier en fonction de ses difficultés techniques. C’est une vision complètement dépassée.

Le grand chantier du siècle sera le chantier qui conduira les Niçoises et Niçois vers l’exemplarité éco-énergétique. Ce sera le chantier de la rénovation énergétique des écoles.

Le constat sur l’état des écoles a déjà été fait. C’est une catastrophe. On n’en est pas à la situation marseillaise mais il n’y a pas de quoi se vanter.
Contrairement à ce que dit Jean-Marc Giaume, l’enjeu n’est pas d’installer des climatiseurs dans les écoles mais de faire en sorte qu’à moyen terme, il n’y ait aucun chauffage et aucune climatisation dans les écoles niçoises.

L’enjeu est énorme. Nice, c’est 30.000 enfants scolarisés, 154 écoles, 600.000 m² de surface. Sur 600.000 m² de bâtiment scolaires,combien sont des passoires énergétiques ? Combien de parents ont entendu leurs enfants se
plaindre de la chaleur en été ? Combien de climatiseurs, Jean-Marc Giaume va t’il
promettre ?

Nous ferons réaliser un audit énergétique général de tous les établissements scolaires. Une première estimation laisse penser qu’environ 50 à70 % des surfaces des bâtiments scolaires devront recevoir des travaux de rénovation énergétique. Soit, un chantier d’environ 300 à 400.000 m².
300.000 m², c’est grosso modo le double de Nice Meridia !(Pour mémoire, Nice Meridia : 130.000 m² de bureaux + 40.000 m² de
logements + 27.000 m² de commerces).

Une ville durable doit aussi créer de l’emploi durable. Nous prendrons appui sur ce chantier pour créer une véritable filière de l’éco-bâtiment à Nice par cette addition de petits chantiers qui nécessiteront des emplois et contribueront au
développement économique.

Avec Nice au cœur, les écoles de la République seront des écoles zéro carbone et les écoliers deviendront les éco-citoyens de demain. N’hésitez plus. Rejoignez #niceaucoeur, la liste qui rassemble sur des projets et non sur des étiquettes. A partager !

GREENPEACE – ESTROSI, de la nervosité dans l’air.

 

Greenpeace a revendiqué l’action militante qui a consisté à dénoncer une ville polluée et à apposer sur du mobilier urbain un certain nombre de slogans destinés à informer les niçoises et les niçois sur l’état de la ville et de sa qualité de l’air face à un maire qui nie et conteste toutes études ou estimations concernant la pollution de la ville dès lors que le résultat ne lui convient pas.

La responsabilité civile et citoyenne, c’est éminemment politique et ce sera déterminant.
On ne peut s’inscrire dans un plan climat air énergie territorial, faire à la hâte de l’écologie d’affichage en mettant des pots partout dans la ville et vouloir faire condamner une association qui se bat depuis des années pour l’environnement et qui a acquis sa légitimité sur le terrain et qui dispose de ses propres expertises.

Déposer plainte serait de ce point de vue un très mauvais signal même si l’on peut comprendre une exaspération passagère.

#NiceAuCoeur apporte tout son soutien à Greenpeace.

Il y a 5 ans déjà, c’était l’attentat perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo.

 

Nous avons tous en mémoire cette terrible journée où
Frédéric Boisseau,
Franck Brinsolaro,
Cabu,
Elsa Cayat,
Charb,
Honoré,
Bernard Maris,
Mustapha Hourrad,
Michel Renaud,
Tignous
Georges Wolinski
Perdirent la vie sous les rafales de Kalachnikov tirées par les frères Kouachi
Une pensée émue pour eux et leurs familles.