Random header image... Refresh for more!

Réussite au Bac : zoom sur le lycée que l’on attendait pas

 

Chaque année nous avons le droit au classement des lycées du département et au pourcentage de réussite au Bac.

Bien entendu il y a les stars du classement au dessus de 95%, les lycées valbonnais : le Lycée international 98,9% et le lycée Simone Veil 97,3%, le lycée Henri Matisse à Vence complétant le podium avec 95,4%.

Mais c’est un lycée niçois, le lycée Guillaume Apollinaire dont je veux saluer la performance 2018 (2,7% au dessus de l’objectif) mais surtout un taux de réussite au bac de 85,7% qui le place devant des lycées tels que Bristol ou Carnot à Cannes, Pierre et Marie Curie à Menton ou Audiberti à Antibes.

Apollinaire est à moins de 3%de lycées comme Estienne d’Orves, ou René Goscinny à Drap.

Compte tenu de sa zone de recrutement, le résultat est remarquable. En effet de nombreux élèves viennent des collèges Maurice Jaubert et Louis Nucera classé en REP+.

Toutes mes félicitations à la communauté enseignante, à la direction, aux parents d’élèves ainsi qu’aux lycéens qui sont investis dans ce lycée et qui démontrent que oui c’est possible.

  Commentaires fermés sur Réussite au Bac : zoom sur le lycée que l’on attendait pas

Tram : l’emplacement des parcs relais est un révélateur !

 

Les lignes 1, 2 et 3 du tram vont constituer la véritable colonne vertébrale des transports publics niçois pour les 30 ans à venir et peut être plus.

L’autre soir nous étions nombreux à assister à la présentation par Philippe Pradal de l’ensemble du réseau RLA et à mesurer l’effet accélérateur de mobilité que peut avoir le tram.

Je reviendrai ultérieurement sur le maillage des lignes de bus.

Je me borne aujourd’hui à analyser les options choisies pour les parcs relais.

Le nombre de places prévues en parc relais va passer de 2381 à 2851 avec la création de 250 places à Saint Isidore, et de deux extensions de 210 places à Vauban et de 110 places au Pont Michel.

J’ ai fait observer que l’extension de 210 places prévue à Vauban aurait pour conséquence de faire descendre assez bas dans la ville des véhicules du nord de Nice-Est ou des vallées. Une occasion pour moi de rappeler pourquoi nous voulons l’extension de la ligne 1 du tram jusqu’à la Trinité.

La carte montre bien où sont les points cohérents et forts et où se situent les problèmes.

Les parcs relais sont bien positionnés aux entrées de la ville à Henri Sappia, Saint Isidore, au CADAM et aux Bosquets.

A l’est par contre, l’absence de la ligne 1 jusqu’à la Trinité prive l’ensemble de l’est d’une cohérence puisqu’il y a 3 parcs relais dont deux, Auvare et Palais des Expositions, très bas.

Enfin l’absence de parc relais au terminal de la ligne 2 port Lympia sera un véritable handicap pour les riverains du mont Boron et des autres collines voisines pour lesquelles la multimodalité demeurera plus théorique.

  Commentaires fermés sur Tram : l’emplacement des parcs relais est un révélateur !

Violence sur les stades : un phénomène inadmissible

 

Est ce la loi des séries ? Sans doute puisque l’observatoire des comportements semble dire qu’après avoir connu un pic lors de la saison 2015 /2016, il y a moins d’agressions depuis deux ans sur les terrains de football.

En tout cas trois arbitres ont coup sur coup été sérieusement agressés.
– le 2 décembre 2018, au stadium, lors d’un match de D4 seniors entre Saint Sylvestre et l’A.S Les MOULINS, par un coup de tête.
– le 11 novembre 2018 lors d’un match U19 entre le CASE et L’USRVN avec des coups de poings au stade de la Lauvette.
– le 10 mars 2019 au stade Méarelli dans un match de U15 entre le Montet Bornala et L’USRVN. Agression qui a nécessité l’hospitalisation de l’arbitre.

Je connais les dirigeants de L’USRVN, Marius Borgonano, Marc Gauberti Christian Gauberti, et tous les encadrants. Tous sont des bénévoles dévoués et je leur renouvelle mon soutien total. Ils ne comptent pas leurs heures, nous faisant encore partager ils y a quelques jours les images de leur stage pendant les vacances scolaires. Ce qui vient de se passer, ce n’est pas leur club, ce ne sont pas les valeurs de ce club.

Hélas le comportement sur un terrain de football n’est que le reflet de la société. Il en est ainsi de la montée de la violence. On ne peut pas avoir des chaînes d’information en continu qui diffusent des images de black blocs mettant à feu les Champs-Élysées et penser qu’un ado de 14 ou 16 ans va rester imperméable à ce déchaînement.

On ne peut pas demander au football de régler tous les problèmes péri-scolaires ! Mais il avait au moins un mérite, d’installer chez de nombreux jeunes le rapport à l’autorité. Il m’arrivait il y a une dizaine d’années de dire que les jeunes ne reconnaissaient plus l’autorité des parents, des enseignants mais qu’il restait les arbitres.

Est-ce encore vrai aujourd’hui ?

  Commentaires fermés sur Violence sur les stades : un phénomène inadmissible

Acte 18! Une très mauvaise pièce.

 

Cette fois cela ne ressemble plus du tout à une manifestation.

L’acte 18″ des « gilets jaunes » a connu un regain de violences à Paris, où une banque a été brûlée et plusieurs magasins et restaurants pillés et saccagé dont le symbole du Sarkozisme, le Fouquet’s.

Cet acte 18 présenté comme un ultimatum au pouvoir en ce jour de fin du grand débat national est incompréhensible dans son déroulement.

Il faut maintenant laisser le temps au gouvernement d’exploiter la parole des français (il y a eu 1,4 million de contributions) et de faire ses propositions. C’est prévu pour le 16 avril.

Qu’ensuite il y ait l’expression de mécontentements si le compte n’y est pas, ce serait normal. Mais on ne présente pas un ultimatum qui est un mot violent, en début d’analyse des contenus.

Résultat, dans ce cadre fixés par les gilets jaunes, des centaines de black blocs se sont infiltrés pour provoquer des pillages et un désastre que je condamne avec la plus grande force.

Et une question mérite cette fois d’être posée : comment, après l »expérience de 17 samedis précédents, les forces de l’ordre ont-elles pu se faire déborder à ce point ?

  Commentaires fermés sur Acte 18! Une très mauvaise pièce.

C’est à la marche pour le climat qu’il faut être!

 

A Rauba Capeu avec Laurent Lanquar-Castiel, Juliette Chesnel-le Roux, Charly Carlitos, Fouzia Ayoub aux côtés de tous ceux qui veulent que l’État et les collectivités locales se mobilisent pour lutter contre le réchauffement climatique. J’en ai profité pour discuter avec les responsables de l’association Nice-à-Velo à laquelle j’ai d’ailleurs adhéré.
Une ambiance très festive, où rivalisaient d’originalité les slogans sur les pancartes, à des années lumière de ce qui se passe à Paris en ce moment même.

  Commentaires fermés sur C’est à la marche pour le climat qu’il faut être!