Random header image... Refresh for more!

La loi de moralisation de la vie publique veut redonner confiance dans la vie démocratique !

Moralisation vie publique

C’est l’objectif du texte sur lequel travaille François Bayrou et son équipe. En voici les grandes lignes. Déjà, François Hollande, lors du quinquennat qui vient de s’achever avait pris plusieurs mesures importantes allant dans le même sens. Même s’il n’y a pas véritablement de rupture, le nouveau texte irait beaucoup plus loin. S’il était appliqué dans son intégralité, ce serait indéniablement une petite révolution.

Les grandes orientations de ces textes (loi ordinaire, loi organique et, dans quelques mois, loi constitutionnelle), dont le détail est actuellement en cours de finalisation au Conseil d’État, sont présentées autour de trois axes.

Une réforme institutionnelle, qui prendra sa place dans une révision de la Constitution prochaine.
– La Cour de Justice de la République sera supprimée : c’est la cour d’appel de Paris qui sera compétente, et seuls des magistrats seront compétents, de bout en bout.
– Les anciens présidents de la République ne pourront plus être membres de plein droit du Conseil constitutionnel.
– Les élus ne pourront plus exercer plus de trois mandats identiques et successifs de député, de sénateur ou d’exécutif local, sauf pour les petites communes. Le choix se ferait entre un seuil à 3 500 habitants et un seuil à 1 000 habitants.
– Les ministres ne pourront plus exercer de fonction exécutive locale, ils auront deux mois pour abandonner l’une ou l’autre fonction.

La moralisation de la vie politique, notamment parlementaire : transparence, probité et prévention des conflits d’intérêts.
– L’interdiction de recruter des membres de sa famille, pour les membres du Gouvernement comme pour les parlementaires et les collaborateurs de cabinet des élus locaux.
– Des garanties de probité pour les parlementaires.
– La prévention des conflits d’intérêts.
– L’encadrement des activités de conseil.
– Le remboursement au réel des frais de mandat des parlementaires.
– La suppression de la réserve parlementaire. Le montant actuel de la réserve doterait un fonds d’action pour les territoires ruraux et les projets d’intérêt général, qui sera transparent et soumis à critères précis et publics ».

Une refonte profonde du mode de financement public de la vie politique : transparence, pluralisme et création d’une banque de la démocratie.
– Transparence des sources de financement.
– Renforcement des autorités de contrôle.
– Création d’une banque de la démocratie, qui, adossée à un établissement de crédit public ou chargé d’une mission de service public, pourra accorder des prêts aux partis politiques et aux candidats, dès lors qu’ils présenteront des garanties de solvabilité.

  Commentaires fermés sur La loi de moralisation de la vie publique veut redonner confiance dans la vie démocratique !

La nouvelle vie de la Gare du Sud

Gare du sud2

C’est ce matin que la halle de l’ancienne gare du Sud a été inaugurée, mettant ainsi un terme à un feuilleton qui aura duré plus de 20 ans.

Ce dossier aura mobilisé l’intervention de pas moins de trois ministres de la culture. Jacques Toubon, tout d’abord, qui est celui qui fit interrompre les travaux de démolition du bâtiment. Puis Catherine Tasca et Renaud Donnedieu de Vabres qui oeuvrèrent tous deux pour faire classer le bâtiment et la halle.

C’est cela qui permis de sauver l’armature d’acier de cette halle qui date de l’époque de Gustave Eiffel. Elle fut intégralement démontée, pièces par pièces, numérotées et stockées aux Abattoirs en attendant le projet de réhabilitation.

Notre groupe n’a jamais voté contre ce projet, il avait par contre émis des réserves sur le montage financier et l’intervention du privé. La restauration est une véritable réussite esthétique et on peut être dans l’opposition, le reconnaître, s’en féliciter car ce sera un pôle d’attractivité supplémentaire.

Comme on peut regretter que cette merveille se trouve enclavée au milieu d’immeubles qui gâchent la perspective extérieure. mais quand on finance des projets par des droits à bâtir parce que l’on a vidé les caisses, ce sont des choses qui arrivent…

  Commentaires fermés sur La nouvelle vie de la Gare du Sud

Trump renie l’accord de Paris !

Trump-3

Ce n’est pas à vrai dire une surprise mais certains espéraient encore une autre issue.

Trump est sorti des accords de Paris contre l’avis des grandes entreprises, et contre son opinion publique favorable aux accords à 62% tout simplement parce que les Etats unis ne sont pas dispensés des conséquences du réchauffement climatique.

Ce sont les conseillers politiques qui ont pris le pas sur les conseillers économiques. C’est un choix idéologique car les arguments concernant l’emploi et l’économie ne tiennent pas. Tous les experts considèrent au contraire que ce retrait coûtera cher aux Etats-Unis.

C’est un choix criminel pour tous ceux qui souffrent déja du dérèglement climatique. Mais les conséquences iront au delà car il est évident que cela va bouleverser l’échiquier politique mondial, isoler un peu plus diplomatiquement les Etats-Unis.

La sortie de l’accord de Paris vient après la remise en cause de l’accord sino-américain de libre échange et la décision de construire un mur à la frontière mexicaine. C’est une phase de repli sur soi qui provoquera presque mécaniquement un rapprochement entre l’ Europe et la Chine.

Lorsque j’ai entendu sa déclaration, truffée de mensonges économiques et se félicitant de l’ouverture prochaine en Pennsylvanie d’une mine de charbon je me suis dit que vraiment il était en train de priver son pays d’un futur.

Lorsque je l’ai entendu dire que les Etats-Unis supprimaient leur contribution de 100 milliards de dollars au Fonds vert, je me suis dit que c’était l’égoïsme flamboyant qui l’avait emporté.

  Commentaires fermés sur Trump renie l’accord de Paris !

Toutes mes félicitations républicaines à Renaud Muselier pour son élection à la tête de la région PACA

Estrosi-Muselier

Je l’ai très bien connu à la région car c’était le leader de l’opposition lors de notre second mandat avec Michel Vauzelle entre 2004 et 2010. Un vrai républicain.

Néanmoins, cette élection sans surprise, dans une période particulièrement troublée, a réservé une surprise de taille. Le nouveau président de la région a affiché publiquement son soutien pour les élections législatives à un candidat de la « République En Marche », Loïc Dombreval dans la 2ème circonscription des Alpes-Maritimes.

Ce faisant, il va encore plus loin que Christian Estrosi et Xavier Bertrand. J’attends avec impatience son exclusion du mouvement « Les Républicains ». Les règlements de compte vont être sanglants après les législatives au sein d’une droite déboussolée, disloquée où désormais François Baroin n’ose plus parler de majorité alternative mais de « collaboration ».

  Commentaires fermés sur Toutes mes félicitations républicaines à Renaud Muselier pour son élection à la tête de la région PACA

Avec Intel racheté par Renault, c’est Sophia-Antipolis et la France qui gagnent

 

Intel Sophia

 

Depuis quelques temps la rumeur était dans l’air. C’est bien Renault qui sera le repreneur des activités R&D d’Intel, installées sur la technopole de Sophia-Antipolis. Mais plus précisément de celles dédiées au logiciel embarqué, un sujet très important pour le constructeur automobile. Intel était menacé de fermeture depuis près d’un an par le géant américain du processeur. Cette nouvelle va réjouir les 400 salariés d’Intel à Sophia Antipolis et à Toulouse.

En mettant la main sur Intel, Renault ne sauve pas seulement des emplois. Le constructeur réalise une opération stratégique de grande envergure car cette compétence est une compétence clé pour l’avenir de l’industrie automobile. Et le constructeur veut rester leader sur la question de la voiture de demain, qui sera autonome, électrique et connectée.

Renault avait été perçu comme pionnier dans l’électronique embarquée avec son système R-Link, mais celui-ci est devenu obsolète au moment où Apple et Google ont développé leur propre solution de synchronisation des téléphones avec le tableau de bord que ce soit pour la musique, les appels et bientôt la cartographie.

Renault vient de communiquer sur ses projets de voiture autonome en se fixant un objectif : proposera un véhicule 100% autonome à horizon 2020.

L’enjeu pour le constructeur automobile est d’avoir la maîtrise des technologies qui lui permettront de proposer des équipements ou des services de connectivité. Or intégrer les compétences R&D d’Intel est donc une façon d’accélérer et de gagner 3 à 5 ans sur le plan de développement prévu initialement. Les compétences sur le logiciel embarqué qu’ont développé les équipes d’Intel vont donc permettre à Renault de conserver la maîtrise de l’architecture logicielle et du développement informatique lié.

3 à 5 ans dans ce domaine où la concurrence fait rage, c’est énorme.

Mais c’est aussi l’écosystème du territoire azuréen qui intéresse Renault. L’INRIA, Eurecom et l’Institut Méditerranéen du Risque, de l’Environnement et du Développement Durable (IMREDD) pour le rapprochement avec l’Université Nice Sophia-Antipolis, sont des partenaires potentiels.

  Commentaires fermés sur Avec Intel racheté par Renault, c’est Sophia-Antipolis et la France qui gagnent