Visite de quartier hier en fin d’après midi avec René Clausse rue Trachel et rue Vernier.

 

L’occasion d’échanger avec plusieurs commerçants, de parler des questions de sécurité au poste de police municipale.

Et un arrêt bien sûr à l’association Trait d’union présidée par Naima Ben Aouissi qui ne désemplissait pas hier mercredi, jour de soutien scolaire.

On insistera jamais assez sur le rôle de ces associations de quartier qui viennent en appui pour aider les primo-arrivants, les élèves en difficultés. 45 bénévoles se succèdent pour accomplir cette tâche et aider des enfants qui viennent en majorité de l’école Thérèse Roméo, mais également des écoles Ronchèse, Auber, Mantéga et Fuon Cauda.

Soutien à l’hôpital public

 

Communiqué de presse.

Patrick Allemand et l’équipe de Nice au Cœur tiennent à exprimer leur soutien et leur solidarité devant la décision de 1500 médecins et chefs de service des hôpitaux publics de présenter leur démission administrative.

Quand on voit que même à Nice où le corps médical du CHU n’est pas considéré comme révolutionnaire, les représentants de la CME se déclarent solidaires de ce mouvement, on mesure mieux le malaise de l’hôpital public.

Je me suis exprimé publiquement à plusieurs reprises, notamment concernant la situation des urgences, les contraintes budgétaires et les conditions de travail détériorées de l’ ensemble du personnel médical.

La santé publique est un combat prioritaire.

UNESCO : La candidature de Nice retenue.

 

On peut être en campagne électorale et savoir se féliciter d’une bonne nouvelle.

C’est le cas ce matin avec la décision du gouvernement de retenir le dossier de « Nice capitale du tourisme de Riviera » pour inscription au patrimoine mondial de L’UNESCO.

C’est un dossier que l’opposition a toujours soutenu et notre groupe avait même rencontré Jean Jacques Aillagon pour une réunion de travail. Ce dernier a d’ailleurs rappelé que. Cette. Inscription étaient plus un outil de protection du patrimoine qu’un outil de promotion du territoire.

« il s’agit de reconnaître la valeur patrimoniale d’un urbanisme cosmopolite et tourné vers le loisirs. » Ce que s’est joué à Nice depuis la fin du 18eme siècle, c »est une part importante de notre modernité », a précisé le ministre de la culture Franck Riester.

Inauguration du Ray : que vient faire Sarkozy la dedans ?

 

Je n’ai pas été à l’inauguration du parc du Ray, projet contre lequel j’ai pris position avec clarté. De la bataille menée contre le déménagement du stade du Ray qui a été la clef de voûte du projet, il reste des témoins de notre travail d’opposants.
Le maintien de la Rotonde, là où des générations de niçois sont venues acheter leurs billets pour la populaire Sud
Le maintien d’une partie de la populaire Sud, témoin de ce passé sportif.
Le maintien sur le site d’un terrain de grand jeu dont on se rend compte à posteriori qu’il n’est pas homologable par la fédération française de football pour des rencontres, car trop petit. Et ce n’est pas la première fois ! Le stade Charly Marchetti à Saint Roch est également trop petit ! C’est affligeant.

Il reste aussi une véritable tromperie orchestrée par le pouvoir municipal en place qui, dans un premier temps, avait présenté un projet avec 80 logements pour terminer à plus de 300 logements, équilibre financier de l’opération oblige.

Cette opération, avec celle de la gare du Sud, illustre mieux que tout le reste, la manière dont Christian Estrosi, qui n’a plus d’argent dans les caisses, est devenu l’otage des promoteurs immobiliers.

Aujourd’hui c’était donc l’inauguration. Le lendemain de sa déclaration de candidature, elle se fait sous le haut patronage de Nicolas Sarkozy, ancien président de la République.

Cette coïncidence qui n’en est pas une a une véritable dimension politique et nous devons le dénoncer avec force. Cette inauguration n’a pas qu’un caractère institutionnel. La présence de Nicolas Sarkozy en fait un acte politique, un acte de campagne électorale.

J’ai donc saisi la commission des comptes de campagne en demandant à ce que la totalité des frais de cette inauguration soit imputée au candidat Estrosi et non au maire Estrosi.