Ils sont vraiment phénoménaux tout ces militants

 

Ils, ce sont les bénévoles du Secours Populaire, qui, dans le cadre du 30eme anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’enfant ont réalisé sous une pluie battante une flashmob avec plus de 60 participants, avec leur chapeau de Père Noël vert.

Cela se passait à la coulée verte et un contretemps m’a empêchè de les rejoindre. Mais j’étais représenté. Le secours populaire aide chaque année des milliers d’enfants niçois et ses bénévoles méritent la reconnaissance de la ville.

Ils, ce sont aussi les militants d’ATCA et de centre LGBT qui organisaient en début de soirée, la soirée du Souvenir Trans. Idem, une soixantaine de personnes étaient là pour rappeler qu’un trans meurt toutes les 26 heures dans le monde.

Je suis allé déposer une bougie en leur mémoire pour leur rendre hommage et écouter une petite intervention contenant une phrase lourde de sens : »nous sommes tout simplement des personnes et non pas personne ».

Une grande nouvelle pour les Liserons !

 

Depuis des années je me bats pour faire inscrire ce micro quartier dans les opérations ANRU (voir diverses interventions en conseil municipal ou métropolitain).

Depuis quelques années, le maire a évolué sur ce dossier auquel il était indifférent au départ. Tout avait été concentré sur Les Moulins, l’Ariane, et Pasteur. Mais laisser dériver Les Liserons était devenu explosif.

C’est Patrick Kanner, ministre de la ville sous la présidence de François Hollande, qui, le premier, a classé ce quartier en opération d’intérêt régional.

L’actuel gouvernement a suivi et ce sont 49, 3 millions d’euros qui vont être injectés dans une véritable opération de rénovation restructuration avec démolition de 69 logements, construction d’un espace sportif, nouvelles voies pour désenclaver le quartier, création d’un boulevard, etc.

C’était la seule solution pour opérer un véritable changement et un retour de ce quartier dans la République. Ce matin je m’en réjouis. Sur la photo, les immeubles qui seront réhabilités.

Attentat contre une mosquée, intolérable!

 

La mosquée de Bayonne a été la cible d’une tentative d’incendie puis deux chibanis qui étaient sur place ont été blessés par balles. Cet attentat perpétré par un ancien militant du Rassemblement National doit être condamné avec la plus grande fermeté. Toute ma solidarité avec nos concitoyens de confession musulmane.

Hommage à Salomé, nous y étions !

 

Hommage à Salomé, nous y étions !

Je suis allé à Cagnes sur Mer hier soir rendre un hommage à Salomé, la 100eme victime d’un féminicide en 2019.

Le rassemblement était organisé par Yohann Léveillé et par Marie-Hélène Lauze et relayé par l’association Tous Citoyens.

Mais le compteur ne cesse de tourner malheureusement. Nous devions respecter 100 secondes de recueillement à la mémoire des 100 victimes de féminicide en France depuis janvier, dont la jeune Salomé, battue à mort à Cagnes sur Mer. Ce furent finalement 101.

Au delà de l’indignation et de nos prises de conscience individuelles et collectives, la centaine de personnes présentes, en dehors de l’accablement visible sur plusieurs visages, dénonçaient le manque de moyens consacrés aux associations, notamment Accueil Femmes Solidarité, dont l’une des membres s’est exprimée.

Aujourd’hui commence à Paris le Grenelle des violences conjugales. Nul doute que tous ceux qui étaient présents hier seront très attentifs aux décisions qui seront prises.

Les solutions, à tout le moins les pistes existent : attribution prioritaire de logements sociaux, exfiltration du domicile du conjoint violent, constitution d’un fichier national, port du bracelet électronique pour les conjoints violents, suivi médical, mais tout cela nécessite une volonté et des moyens.

 

Éradiquer l’homophobie dans les stades !

 

Il va bien falloir que les supporters comprennent que les temps ont changé, qui ce qui était toléré hier n’est plus admissible aujourd’hui.

Et que jouer au plus malin comme cela a été le cas hier avec les deux banderoles ne sera pas plus toléré.

Il fallait de la détermination pour entamer ce combat. Il y en a et la cascade d’interruptions de match qui se produit le démontre.

Il est temps que les supporters le comprennent. Ce combat est perdu parce que c’est la ligue qui a le pouvoir : le pouvoir de faire arrêter un match par les arbitres, le pouvoir de faire fermer une tribune, le pouvoir de décider de huit clos, voir même de retirer des points à l’équipe.

Maintenant que la ligue a entamé ce combat, elle n’a pas le droit de le perdre ce bras de fer. Personne ne peut savoir si l’interruption de 14 minutes n’a pas faussé ce match.

Alors supporters, cessez. Stop à l’homophobie, place au football !