Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Etranger

Des Tunisiennes ont défilé pour que les hommes cessent d’hériter le double des femmes.

S’il y a un autre combat intéressant actuellement au nom de l’égalité hommes-femmes c’est celui qui concerne
l’égalité en matière d’héritage qui est « un droit, pas une faveur ». Plusieurs milliers de femmes ont défilé pour réclamer l’égalité des sexes dans l’héritage. C’est un des derniers bastions du patriarcat dans la loi tunisienne.

En août dernier, le président tunisien Béji Caïd Essebsi a prononcé un discours très important à l’occasion de la journée des femmes et relancé le débat sur cette question sensible, jugeant que la Tunisie se dirigeait inexorablement vers l’égalité « dans tous les domaines ».

Ce président, dernier des barons du bourguibisme, agé de plus de 90 ans s’inscrit dans cette tradition, très attachée aux progrès sociétaux, qui a légalisé l’avortement en Tunisie en 1973, soit un an avant la France.

Les propos tenus par le Président Tunisien tendraient à vouloir modifier le code successoral afin que les hommes n’héritent plus systématiquement du double de ce qui est légué aux femmes. Une mesure, fondée sur le droit islamique, qu’une majorité de Tunisiens ne souhaitent pas voir réformer, selon plusieurs sondages. La vigueur des contre-manifestations l’a démontré.

Le dossier sur l’égalité dans l’héritage a été confié à la commission pour les libertés individuelles, mise sur pied par la présidence pour réformer lois, directives et autres textes entravant les libertés.

A priori, vu les nombreuses résistances, on s’orienterait vers une demi-mesure (qui serait déjà un grand pas).  Il s’agirait de proposer aux familles qui le souhaitent de pouvoir choisir de répartir « également » l’héritage entre fils et filles, sans imposer cette égalité dans la loi.

C’est sans aucun doute ce qui motive les manifestations de femmes de ces derniers jours. C’est en tout cas une actualité intéressante à suivre dans un pays qui, une fois de plus, nous étonne.

août 22, 2018   Commentaires fermés sur Des Tunisiennes ont défilé pour que les hommes cessent d’hériter le double des femmes.

Kofi Annan est mort !

 

 

L’ancien secrétaire général des Nations unies (de 1997 à 2006) et prix Nobel de la paix était âgé de 80 ans. Son pays natal, le Ghana, a d’ores et déjà décrété une semaine de deuil national en son hommage.

En 1993, il est nommé sous-secrétaire général des Nations unies et dirige le département de maintien de la paix. Il connaitra deux grands échecs au cours de cette période : le génocide rwandais et la guerre en Bosnie. Les Casques bleus se sont retirés en 1994 du Rwanda en proie au chaos et aux violences ethniques. Et un an plus tard, l’ONU n’a pas pu empêcher les forces serbes de massacrer plusieurs milliers de musulmans à Srebrenica, en Bosnie.

De ces deux échecs Kofi Annan gardera une leçon : faire comprendre la légitimité et la nécessité d’intervenir en cas de violation flagrante des droits de l’homme.

Je n’ai jamais eu l’honneur de le rencontrer mais j’ai connu son prédécesseur Boutros Boutros-Ghali auquel il succéda en 1997 à la tête de l’ONU.

Ces hommes sont des hommes d’exception.

Kofi Annan était à la fois une gueule et une intelligence, bref un charisme qui vient de faire dire à l’actuel patron des Nations Unies « qu’il était les Nations Unies ».

En 2001, le diplomate et les Nations unis reçurent conjointement le prix Nobel de la paix pour leur engagement en faveur de la paix dans le monde.

Il fera tout pour éviter la guerre en Irak, et en 2003 déclarera « illégale » l’invasion de l’Irak, parce que cette opération n’avait pas été entérinée par le Conseil de sécurité. Jacques Chirac n’avait d’ailleurs pas engagé la France aux côtés des Etats-Unis.

Il fut ensuite remplacé à la fin 2006 à la tête de l’ONU par Ban Ki-Moon après une affaire de corruption liée au programme « pétrole contre nourriture » en Irak qui a terni la fin de son second mandat.

Il était président de la Fondation de soutien à l’Organisation mondiale contre la torture depuis 2007. Il avait également accepté le poste de médiateur de l’ONU et de la Ligue arabe en Syrie.

Cet homme a voué sa vie au monde. RIP

août 18, 2018   Commentaires fermés sur Kofi Annan est mort !

Trump relance les tensions avec l’Iran !

Trump-Iran

Démoralisant ! L’accord emblématique, fruit de 21 mois de négociations internationales acharnées pour empêcher l’Iran de se doter de la bombe atomique, accord sur lequel la diplomatie française s’était beaucoup investie, a été balayé par la signature de Donald Trump.

Laurent Fabius et François Hollande n’ont pas encore réagi à cette annonce contrairement à Barak Obama.

Il a choisi l’option la plus radicale : toutes les sanctions levées en contrepartie de l’engagement pris par la République islamique de ne pas se doter de l’arme nucléaire sont rétablies.

Autrement dit, il sera très risqué pour une entreprise européenne de maintenir ses investissements en Iran. Cela devrait compliquer la tâche des signataires européens de l’accord de 2015, qui espèrent encore sauver les meubles.

Dans un communiqué commun, le président français, la chancelière allemande Angela Merkel et la Première ministre britannique Theresa May, qui s’étaient tous trois investis en vain pour tenter de convaincre Donald Trump de rester dans l’accord, se sont dits « déterminés à assurer la mise en œuvre » de ce texte en « maintenant les bénéfices économiques » au profit de la population iranienne. Seul Israël soutient la position américaine.

Malgré le retrait américain, Emmanuel Macron, cherche desormais un accord « plus large » couvrant « l’activité nucléaire, la période après 2025, les missiles balistiques et la stabilité au Moyen-Orient ». C’est la voie de la raison.

mai 9, 2018   Commentaires fermés sur Trump relance les tensions avec l’Iran !

La Méditerranée, gisement d’emplois !

Emploi maritime PACA

C’est ce que révèle une étude surprenante. Et non, ce n’est pas la Bretagne, malgré la marine à Brest, malgré la pêche et malgré un art de vivre beaucoup plus tourné vers la mer. Qui est la première région maritime en matière d’emploi maritime ? C’est nous !

Il est vrai que sont inclus dans les emplois maritimes aussi bien un docker qu’un plagiste, un pêcheur qu’un moniteur de planche à voile.

C’est la région PACA. 120 000 emplois dont 70% sont liés directement ou indirectement au tourisme littoral. Les deux tiers sont concentrés sur les aires marseillaise et toulonnaise.

Et l’étude précise qu’il y a encore du potentiel notamment dans les zones de Cannes et de Nice où l’on peut mieux faire.

Il est important de connaître les secteurs à potentiel de création d’emplois afin d’adapter l’offre de formation.

juillet 16, 2017   Commentaires fermés sur La Méditerranée, gisement d’emplois !

Le vent de la Liberté souffle à nouveau sur Mossoul !

Mossoul

La reconquête de Mossoul, dont l’Etat islamique (EI) avait fait son principal bastion en Irak, est la victoire la plus importante de l’armée irakienne face à l’EI. L’offensive, lancée en octobre 2016 contre les djihadistes du groupe État islamique, a été menée par les forces armées irakiennes soutenues par la coalition menée par les États-Unis, à laquelle la France participait.

Cette victoire militaire, déterminante, ne doit cependant pas faire oublier une crise humanitaire majeure, marquée par l’exode de centaines de milliers de civils selon l’ONU. Mossoul avait une dimension très symbolique pour l’EI : son chef Abou Bakr al-Baghdadi y avait fait en juillet 2014 son unique apparition publique après avoir proclamé le « califat », au nom duquel tant d’atrocités ont été commises.

Désormais, il reste Racca où doit se trouver Al Baghdadi s’il n’est pas déja mort comme le revendiquent les russes.

Nous devons rendre hommage à nos soldats qui ont contribué, aux côtés d’autres, au sein de la coalition, à ce que le vent de la liberté souffle à nouveau sur Mossoul.

Emmanuel Macron a d’ailleurs déclaré que « les pensées de la France vont aujourd’hui vers tous ceux qui, en Irak, ont fait le sacrifice de leur vie pour défendre la liberté face à l’horreur terroriste : membres des forces de sécurité irakiennes, peshmergas, volontaires. Elles vont aussi vers les populations civiles qui ont eu à endurer le joug de Daesh et la violence des combats ».

Mais, a souligné le chef de l’État, « la campagne de la Coalition internationale n’est pas achevée et la lutte contre Daesh doit être poursuivie avec détermination. La libération de tout le territoire irakien est en cours, tout comme l’anéantissement des bastions de Daesh en Syrie, en particulier à Raqqa et dans la vallée de l’Euphrate ».

juillet 10, 2017   Commentaires fermés sur Le vent de la Liberté souffle à nouveau sur Mossoul !