Souvenez vous la gratuité des transports pour les 18-25 ans toute la semaine, c’était une proposition de Nice au Cœur aux dernières élections municipales.

L’exécutif municipal y vient et annonce cette gratuité uniquement pour le weekend end.
C’est un premier pas. Mobilisons nous pour que cette gratuité devienne totale tous les jours de la semaine. Là ce serait une mesure significative pour la jeunesse niçoise !

Lettre au maire de Nice sur l’avenir du complexe sportif de Nice Mercantour

Mon attention a été appelée par plusieurs résidents du quartier des Moulins sur le devenir du complexe sportif de Nice Mercantour.
Les plans et les vidéos du site dédié au projet de la bretelle d’autoroute – http://www.nicecotedazur.org/…/amenagement-de-la…/17 – ne contiennent aucune évolution concernant ce complexe qui est toujours positionné à la fin des travaux. Aucune trace écrite de son éventuelle destruction n’est notée nulle part.
Or, si je vous écris, c’est que nous apprenons par les personnes s’occupant du complexe sportif Nice Mercantour – sis 114 bd du Mercantour – qu’il serait fermé fin août 2021. L’association de défense des Moulins n’a pas d’informations officielles non plus.
Aussi, pouvez-vous me confirmer officiellement cette décision ? Et, est-il exact que ce sont les établissements Peugeot qui viendraient s’y installer en lieu et place ?
A cet instant, aucun projet de relocalisation n’est prévu pour être effectif en septembre 2021 et se substituer au complexe sportif en place. Cela signifie que les résidents de Nice-Ouest, et plus particulièrement des quartiers des Moulins et Saint augustin, seront privés de la possibilité de s’évader par le sport. Ils perdront terrains de basket-ball, football, cinq terrains de tennis, 2 paddles, 1 squash ainsi que toutes les activités pour adultes (Pilates, HIIT, Stretching…) et enfants (Zumba, Fit Kids….).
Dans un monde et dans un contexte où le sport est indispensable à l’équilibre psychique de beaucoup, supprimer des complexes sportifs sans communication publique, sans plan de relocalisation, et durant la crise sanitaire actuelle, est une décision injuste pour beaucoup d’adhérents, mais aussi pour beaucoup de jeunes des quartiers.
Nous sommes aux antipodes des querelles de riches à propos de la Super Ligue, mais dans un quartier « politique de la ville » où il faut défendre le sport populaire et les infrastructures permettant sa pratique.
Une pétition a été mise en place – http://chng.it/G7SpjHVDwq – et compte à ce jour 910 signataires. Je soutiens cette action citoyenne et je vous serais reconnaissant de bien vouloir suspendre cette décision tant qu’une solution de remplacement n’est pas trouvée pour permettre aux citoyens des Moulins et de l’ouest de la ville de pouvoir continuer à pratiquer le sport.

Le projet Nice Meridia comprendra 1810 logements sociaux !

Nous connaissons tous la situation du logement social à Nice et son déficit historique qui date de la gestion de Jacques Peyrat.
Avant c’était nos permanences, désormais c’est parfois jusque sur nos numéros de portables, procurés on ne sait comment, que les demandes de logements arrivent.
Et le pire c’est que lorsque l’on étudie attentivement les dossiers, que l’on écoute le parcours des demandeurs, plus de 90% des demandes sont justifiées.
Nice Meridia va dévorer de nombreux espaces agricoles, nous en avons tous conscience et nous devons être très vigilants sur le respect des proportions initiales prévues dans le projet.
1810 logement sociaux annoncés, c’est le tiers de la totalité des logements qui seront construits sur la zone, soit 5450.
Je vous appelle à insister tout particulièrement sur les registres de l’enquête publique sur la nécessité absolue de créer ces 1810 logements sociaux et que cela soit non négociable.

Nice doit prétendre au dispositif des « bataillons de la prévention »

Il s’agit d’un nouveau dispositif prévu par le gouvernement. Je pense que les quartiers Est de l’ Ariane à Bon Voyage devraient être retenus comme une zone prioritaire parmi les 45 quartiers prioritaires qui vont accueillir des «bataillons de prévention».
600 éducateurs de rue et médiateurs sociaux vont être recrutés au sein de «bataillons de la prévention» dans 45 quartiers prioritaires. L’objectif de Nadia Hai, ministre chargée de la Ville est de tisser un «filet de protection contre la délinquance juvénile».
Cette mesure concerne des quartiers qui rencontrent des difficultés socio-économiques et un décrochage scolaire de leurs jeunes habitants accrus.
A l’issue d’une concertation entre les préfets et les collectivités, menée jusqu’au 23 avril prochain, s’engagera une phase de contractualisation avec les collectivités et structures porteuses de ce dispositif qui va bénéficier de 26 millions d’euros de l’État.
300 éducateurs et médiateurs seront mobilisés avant le 14 juillet prochain et 300 autres d’ici fin octobre, dans ces 45 quartiers où vivent 900 000 habitants, dont quelque 120 000 jeunes de 11 à 25 ans.

Logement social : 416 500 euros de pénalités pour la ville de Nice !

Les pénalités sont majorées d’ un supplément comme pour les communes de Saint Laurent du Var, Beaulieu sur mer, Tourette Levens et Villeneuve Loubet. Il y a aussi La Colle sur Loup, La Gaude et la Trinité, Saint Jeannet et Villefranche sur mer.
Il n’y a pas de surprise. Souvenez vous de l’ancien maire de Saint Jeannet qui faisait de l’engagement de construire zéro logement social sur sa commune sa promesse pour les élections municipales.
Saluons toutefois l’effort de Cagnes sur Mer qui a sorti sa commune des villes carencées.
Quant à Nice, cette année le nombre de logements étudiants construits n’aura pas suffi pour sauver les apparences. Même si la pénalité est forte, elle n »est pas majorée. Cela indique le chemin qu’ il reste à accomplir. Il faut un temps où le maire de Nice avait annoncé un objectif de 30% de logements sociaux dans la zone de Nice Meridia. Depuis quelques temps il s’est fait discret sur cet engagement.